Tout est relatif

L’essentiel du message de cette série d’articles, c’est que tout est relatif.

Il n’y a aucune vérité absolue, aucune règle sur la créativité. La seule vérité, la seule règle qui compte pour nous est celle de nos valeurs.

Si nous voulons évaluer notre créativité, faisons-le à l’aulne de nos valeurs et non d’une quelconque vérité ou règle extérieure à nous-mêmes. Évidemment, nos valeurs sont aussi extérieures à nous-mêmes. Elles sont le fruit de notre éducation, de notre milieu, de notre culture.

Mais au cours de notre vie, nous pouvons réaligner nos valeurs avec ce que nous sommes vraiment.

Une vie ne suffit pas à une personne pour connaître sa propre vérité.

La créativité est un outil pour s’en approcher. Un outil pour exprimer ses valeurs, pour qu’elles soient plus qu’une idée : pour qu’elles prennent forme. La créativité est un outil pour que nos valeurs aient une chance de transformer le monde.

Tout est relatif. Un seul absolu : pour savoir quoi faire de notre créativité, il nous faudra connaître nos valeurs.

5 réflexions au sujet de « Tout est relatif »

  1. Merci pour cet article.
    Il m’a bien parlé.
    Tu as pourtant fait d’autres articles sur ce sujet, sur la difficulté d’évaluer la qualité des créations, sur les objectifs de ces créations, sur la façon de les diffuser et de les recevoir, sur le jugement de tout cela, sur l’incompréhension possible, sur la sincérité, etc ..
    Mais cette expression « nos valeurs » est un beau mot-clé je trouve.
    Reste que cela ne va pas du tout forcément de pair avec du positif ou une forme d’humanisme (j’ose parler de « valeurs positives » !?..)
    Cela me pose question.
    Je suis tout de même d’accord sur cette étape importante qu’est la connaissance de nos valeurs, quelles qu’elles soient.
    Cela paraîtra sans-doute évident pour certains mais ça ne l’était pas tant que ça pour moi.

    Merci donc encore une fois pour tes articles, très souvent enrichissants, en tout cas pour moi.
    Bonne suite !

    • Merci pour ce retour, ça me fait toujours du baume au cœur quand j’apprends que ces articles parlent à des personnes.

      Pour l’épineuse question des valeurs antihumanistes, je développerai dans un prochain article, mais en gros, on peut se demander si les personnes qui taisent leurs valeurs antihumanistes ne sont pas plus dangereuses que celles qui les expriment, parce qu’il est alors impossible de dialoguer avec elles ou de s’en protéger.

  2. A suivre donc .. (haussement de sourcils interrogatifs ou songeurs pour tes derniers propos)

    Avant cela, cela me semble déjà un beau programme que connaître ses propres valeurs, éventuellement arriver à s’y fier, et également peut-être savoir comment elles sont perçues (quoique pour ce dernier point, cela dépend aussi sans-doute de ce qu’on espère des autres …)

  3. Ping : Vocation et servitude consentie | Outsider

  4. Ping : Quitter la servitude consentie | Outsider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *