Qu’est-ce que tu crées ?

« Que fais-tu comme travail ? »

C’est une question qu’on prononce souvent quand on veut faire connaissance avec une personne. Elle a le défaut de résumer la personne à son travail. Or, son travail et sa vocation peuvent être deux choses distinctes.

Dans le cas où l’activité créatrice d’une personne et son travail sont deux choses distinctes, l’activité créatrice peut être plus enrichissante que le travail. En s’intéressant uniquement au travail de la personne, on peut la renforcer dans l’idée que sa vocation est un gâchis de temps, que seul le travail compte.

Certaines personnes vont aussi répondre : « Rien. » avec un accent de dépit dans la voix qui peut signifier : « Je n’ai pas de travail en ce moment, tu dois sûrement me trouver inutile et sans intérêt. »

Supposons qu’à la même personne sans emploi, on demande : « Qu’est-ce que tu crées ? »

Et qu’elle réponde :

« Des cabanes à oiseaux. »

Demandons-lui pourquoi, et écoutons-la répondre :

« Parce que j’aime les oiseaux. Je veux qu’ils aient un refuge avec de la chaleur et de la nourriture. Et puis, c’est beau, une cabane à oiseaux. »

Posons la question à d’autres personnes :

« Je crée des bons moments entre amis. »

« Je suis père de famille. Je crée un cadre de vie pour mes enfants. »

« Je suis infirmière. Je crée du réconfort. »

 

D’autres questions peuvent provoquer d’aussi beaux échanges :

« Qu’est-ce qui te passionne ? »

« Qu’est-ce que tu préfères faire dans la vie ? »

« Quelle est ta vocation ? »

« Qu’est-ce qui donne du sens à ta vie ? »

 

  • FIN de la série d’articles La Révolution Créative

17 réflexions au sujet de « Qu’est-ce que tu crées ? »

  1. Ma question préférée pour faire connaissance a toujours été : « qu’est ce que tu fais dans la vie à part travailler ? »

    Viens juste après « quelles sont tes passions »

    Et toi Thomas, qu’est ce que tu fais dans la vie à part écrire un blog et jouer aux jeux de rôle ? 🙂

    • Bon, ce sont un peu mes passions quand même 🙂 Sinon, je suis un mari et un père de famille 🙂
      Autre questions que je pose souvent : « Quels sont tes projets ? »

      • Tiens, je pensais que tu avais fait de tes passions un travail ?

        Dans les autres banalités entendues à longueur de temps, et toujours à propos du travail, il y a le « vivement le week-end ». Comme si ta vie s’arrêtait entre le lundi et le vendredi pour te laisser enfin un peu vivre le samedi et le dimanche.

        • Oui, j’ai fait de mes passion un travail, mais l’article parle des personnes dont c’est loin d’être le cas. Encore que mon activité est loin d’être un travail classique : je ne travaille que trois heures par jour, et sans rémunération directe.
          C’est vrai que « vivement le week-end » m’attriste. Mais « vivement lundi », ça peut être triste aussi.

  2. Ah ! Je suis content de lire ça !

    Ca fait des années que je déteste cette question, comme si une personne ne se définissait que par son travail. Et quand tu réalises que les gens te voient principalement par le spectre de ton activité professionnelle, c’est dur de se définir d’un « rien ». C’est comme si tu disais « dans la vie, je ne suis rien ». Même si c’est faux ! Tu es obligé de feinter ta réponse, du genre « en ce moment je cherche », sinon on va directement te mettre dans la catégorie des feignasses.
    Il faudrait leur dire que trouver quelque chose à faire ce n’est pas forcément trouver n’importe quoi à faire, et que vivre ce n’est pas que gagner un salaire pour payer les factures et s’offrir des bibelots.

    Enfin bon, c’est un sujet qui me tient à coeur, et je suis toujours content de voir que je ne suis pas le seul à remettre en question ce genre de point de vue. Donc merci pour l’article, je retiendrais les autres questions à poser pour faire connaissance 🙂

  3. Parfois je renverse la réponse plutôt que la question : quand on me demande ce que je fais dans la vie, je parle de jeu de rôle et d’autres trucs. Si on insiste, je précise que je fais aussi des maths à côté, pendant la journée.

  4. Je suis tellement d’accord avec vous tous.
    On ne se définit pas que par son travail. C’est clair que notre activité professionnelle fait sans doute partie de nous mais elle ne résume pas ce qu’on est, loin de là.
    Mais hélas, trop souvent, les gens posent cette sempiternelle question: « tu fais quoi dans la vie? » et si tu as le malheur de répondre que tu es une femme/homme au foyer, on pense que tu es entretenu(e), ou que tu profites alors que les autres, eux, ils bossent.
    La tactique de répondre « à côté » en mettant en avant nos passions me semble pas mal. Je vais l’adopter.
    Donc, moi, je fais du jeu de rôle avec mes enfants, je jardine et je fais du footing aussi. Je vais à plein de concerts (surtout du classique) et autres manifestations culturelles.
    Je lis pas mal aussi, surtout de la fantasy et de la SF, et je ne rate pas une occasion d’aller au cinéma. Je tiens un blog aussi, pour partager mes passions.
    C’est bien comme réponse ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *