Podcast N°2 / Game Design Jeu de Rôle / Onirisme, drogues et réalités virtuelles

Podcast N°2 / Game Design Jeu de Rôle / Onirisme, drogues et réalités virtuelles

illus podcast onirisme

Ce podcast de 2h52, plus axé sur les univers et la scénarisation que sur les règles, brosse un large état de l’art des enfers et paradis artificiels qu’on peut aborder en jeu de rôle, avec des pistes pour les exploiter à fond et donner une patte originale aux futures créations dans ce thème. Il reste encore à dire à la fin, le podcast aurait aussi bien pu durer trois heures de plus !

Participants : Kirdinn, auteur pour Les Chroniques des Féals, Magnamagister, rôliste chevronné, Romain « Corsaire » PR, MJ à Eclipse Phase, Thomas Munier, auteur de S’échapper des Faubourgs et d’Inflorenza

Image : « Le passage », pour le jeu de rôle S’échapper des Faubourgs

Crédits image : iandavid & Pro-Zak & quasimondo, licence CC-BY NC, galeries sur flickr.com

 

Webographie :

Discussion Rendre le caractère onirique d’un univers sur le forum Casus No

4 réflexions au sujet de « Podcast N°2 / Game Design Jeu de Rôle / Onirisme, drogues et réalités virtuelles »

  1. Dommage de ne pas avoir name-droppé le jeu INS/MV, qui dispose aussi d’une dimension onirique parallèle, la MRC, aux interactions avec la Marche terrestre bien concrètes…

      • Sans trop spoiler (mais quand même, donc spoiler alert), la MRC est l’endroit où se forment les rêves des humains, et autres créatures surnaturelles pensantes.
        Comme certains rêves sont récurrents, ils se solidifient et deviennent permanents dans la MRC, avec des habitants qui ont acquis une conscience. Par exemple, le père Noël existe, dans un pays éternellement sous la neige.
        Certaines créatures surnaturelles (à commencer par les PJs) peuvent se rendre dans la MRC sans rêver, donc en étant conscient d’être dans les rêves d’autres personnes. Elles ont alors la possibilité d’influencer ces rêves, et notamment de les modifier pour obtenir des informations du rêveur (en le faisant reproduire une scène vécue par exemple). Autre utilisation : faire cauchemarder le dormeur pour le traumatiser, ou simplement le réveiller en sueur (et être assuré de son manque d’attention le lendemain).
        D’un autre côté, cela signifie que des PNJs pourront de la même façon intervenir sur (et dans) les rêves des PJs.
        Par ailleurs, il arrive que des morceaux de la MRC croisent la Terre. Et on peut alors rencontrer des chiens de Tindalos sur les quais de Seine, ou des vélociraptors dans la forêt d’Horte…

  2. Ping : Atomistique (1/4) : Le jeu esthétique avec Thomas Munier • Cendrones

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *