Micro-résolutions

Quand la créativité n’est plus la chose la plus importante de la journée, on s’adapte.

Comme exposé dans mon bilan de la saison 4, la saison 5 sera à nulle autre pareille puisque mon épouse et moi avons maintenant le bonheur d’avoir un enfant. La saison 4 fut l’année de ma vie où j’ai le plus consacré de temps à la créativité. La saison 5 me voit cette fois consacrer plus de temps à ma famille.

Si la créativité se retrouve en retrait en terme de temps, elle reste très importante pour moi. Une respiration nécessaire. Avec un bébé, le programme, non programme de la saison 4 ne tenait plus. J’en ai élaboré un nouveau pour la saison 5 dans mon bilan. Cet été, avec en plus un déménagement et une coupure d’internet, j’ai appris à vivre dans le chaos, dans la non-routine, et à profiter de chaque minute que je peux dégager pour la créativité. Cela me contraint à pousser plus loin que mon programme, non-programme de la saison 5.

Voici une série de micro-résolutions à tester sur la saison 5 :

+ Chaque temps mort passé loin de l’ordinateur peut être mis à profit pour prendre des notes. Je l’ai expérimenté cette été. Avoir toujours un cahier de brouillon dans son sac pour rédiger des articles dans les salles d’attente et dans les transports. Je le pratiquais quand j’étais employé, je m’y suis remis. Mon téléphone portable est aussi mon allié fidèle : les notes s’accumulent dessus, on peut dire que 50% de mes idées proviennent de mon téléphone portable.

+ Grouper la vaisselle. Je faisais la vaisselle trois fois par jour, je vais limiter à une ou deux fois. Grouper les tâches par lots.

+ Limiter les pauses goûter. Depuis que je suis végétalien, je prends souvent des collations, fruits, graines, yaourts de soja… Je peux me le permettre, je ne vais pas grossir pour autant. Cependant, ces collations me cassent ma séance de travail. Je vais poser un bocal de graines et de fruits sec sur mon bureau, ainsi je pourrai continuer à manger sans me lever trop souvent de mon bureau. Si je veux un autre goûter, je couple ma pause goûter avec un autre dérangement. Je vais aussi disposer un pichet d’eau au lieu d’un simple verre. Je bois entre 2 à 3 L d’eau par jour, alors je faisais beaucoup d’allers et retours pour remplir mon verre. Perte de temps. Pendant la saison 4, ces pertes de temps étaient recherchées, c’était un prétexte pour faire de l’exercice. Aujourd’hui, entre l’entretien de la maison et mon rôle de père, j’ai déjà tout l’exercice que je veux.

+ Limiter la télévision. Je suis loin d’être amateur de télévision, pour autant il y en a une dans la maison, parce que mon épouse apprécie ce média. Elle est allumée presque toute la journée. Quand je travaille sur mon bureau, je suis installé à l’opposé de la télé donc je peux travailler sans être dérangé. Pour autant, la télé est un vampire de l’attention et je vais m’en prémunir davantage. Dès que je fais autre chose que travailler sur mon ordinateur, je peux facilement lâcher ce que je suis en train de faire lorgner sur la petite lucarne. Je vais m’imposer comme discipline d’être plus indifférent à la télé. Avec mon épouse, nous avons aussi l’habitude de regarder des séries le soir. Je tiens à cette habitude car cela reste un moment passé ensemble et on sélectionne des séries que nous apprécions tous les deux. Pour autant, je vais me limiter à un seul épisode par soir en moyenne. La soirée est parfois le seul moment de la journée qu’il me reste pour écrire.

+ Ne jamais démarrer l’ordinateur au lever. Au début de cette saison 5, je démarrais l’ordinateur dès mon lever, et je commençais ma revue internet tout en prenant mon petit déjeuner. Je m’astreins désormais à d’abord prendre mon petit déjeuner loin de l’ordinateur. C’est mon seul moment de méditation de la journée, comme je manque souvent l’occasion de faire la sieste. Cela m’apprend aussi la patience. Me retenir de sauter sur l’écriture ou la revue internet quand d’autres choses sont prioritaires, comme mon enfant ou l’entretien de la maison.

+ Au lit à 22h30. A la naissance de mon fils, nous l’avons laissé dicter l’heure du coucher, et l’extinction des feux avait lieu autour de minuit. Comme mon épouse va reprendre le travail, il faudra bien se lever le matin à 6h30, alors je vais corriger le tir au niveau des heures de coucher. Le sommeil reste la chose à préserver en priorité, car il en découle l’énergie, et c’est l’énergie qui permet tout le reste.

+ En cuisine, plus de grosses recettes pour moins de repas sur le pouce. Pendant la saison 4, j’ai appris à faire la cuisine. Je vais mettre cette nouvelle science à profit pour cuisiner des plats plus copieux, afin que les restes me durent plus longtemps. Cela m’évite de cuisiner des repas sur le pouce, qui me prennent du temps. Et dans l’ensemble, je mangerai mieux.

+ Aucun rendez-vous médical. J’ai la chance d’être en excellente santé. Je suis maintenant végétalien et je suis plus mince que je ne l’ai jamais été (70 kg pour 1m85), donc cette bonne santé va durer. Aussi, je vais éviter de prendre des rendez-vous médicaux pour un oui ou pour un non (j’ai fait récemment vérifier mon audition, un rendez-vous chez le médecin traitant, puis un chez le spécialiste, pour apprendre que j’avais une audition parfaite !). Cela fait encore du temps économisé.

Ce sont de toutes petites résolutions. Mais toute méthodologie réside dans l’attention aux détails.

 

Une réflexion au sujet de « Micro-résolutions »

  1. Ping : Programme, non programme : mise à jour | Outsider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *