Les conditions

Se fixer des conditions nous conduit à l’amertume et à l’échec. Apprenons à remplacer les conditions par des valeurs.

Nous nous fixons tous des conditions.

Si nous ne terminons pas notre œuvre, nous ne serons pas satisfaits. Si nous n’écrivons pas au moins cinq cent pages, nous ne considérons pas avoir écrit un roman. Si nous ne touchons pas un millier de personnes, notre création n’aura pas eu d’intérêt. Si nous n’atteignons pas tel ou tel objectif, nous ne serons pas comblés.

Nous nous fixons aussi des conditions à nous-mêmes.

Si nous ne gagnons pas d’argent avec nos créations, nous arrêterons. Si nous ne remportons pas tel concours, nous ne serons pas fiers de nous. Si nous ne sommes pas meilleurs qu’une telle ou un tel, nous ne valons rien. Si nos créations ne semblent utiles à personne, alors nous sommes inutiles.

Nous imposons enfin des conditions aux autres.

Si nos proches n’aiment pas nos créations, alors ils ne méritent pas notre affection. Si quelqu’un ne travaille pas dur pour gagner sa vie, alors il ne mérite pas un revenu de base. Si les gens font ce qu’ils aiment plutôt que ce qui nous paraît utile à la société, alors ils ne méritent pas notre respect. Si quelqu’un ne vit pas, ne crée pas selon nos valeurs, alors nous nous détournons de lui.

Fixer des conditions, c’est inventer des obstacles entre nous et notre créativité, entre nous et le bonheur, entre nous et les autres.

Fixer des conditions nous enferme.

Apprenons à être inconditionnels, à accepter les choses comme elles sont, à nous concéder plus de droits et moins de devoirs, à concéder plus de droit et de respect aux autres.

Abandonner les conditions ne signifie pas renier ce que nous sommes. Nous avons toujours un guide, ce sont nos valeurs. Nos valeurs nous accordent des droits, et en accordent aux autres. Nos valeurs nous invitent à être passionnés alors que les conditions nous invitent à juger. Elles ne nous empêchent pas de créer ou de transformer le monde, elles nous permettent de le faire en gardant un esprit d’ouverture à l’inconnu, d’ouverture au changement. Les conditions sont basées sur la peur, les valeurs sont basées sur le courage.

Suivre nos valeurs nous libère.

7 réflexions au sujet de « Les conditions »

  1. Il y a une autre alternative:
    Se fixer des conditions mais sans limites de temps.

    Mon oeuvre ne touche pas un milliers de personnes peut être ca sera le cas dans 10 ans.

    Si on ne gagne pas (assez) d’argent avec nos créations ca sera le cas peut être dans quelques années 🙂

    • Je trouve que c’est une assez bonne façon de voir les choses, merci pour ce mot. C’est important de croire en son projet, de se dire : « malgré les épreuves et les doutes, ça finira par fonctionner, parce que si j’y crois, d’autres personnes y croiront. Il finira forcément par en avoir assez, parce qu’il y en aura de plus en plus, ou parce que je saurai m’accommoder de ce que j’ai. » ça va au delà de la méthode coué, il y a vraie logique derrière cette idée.

        • Après que signifie la reconnaissance ? Par combien de personnes faut-il être reconnu(e) pour l’atteindre ?

          En tout cas, je te souhaite te pouvoir gagner ta vie avec ta créativité autrement que post mortem 🙂

    • Comme je le disais, j’ai un projet de livre, « La Révolution Créative », mais ce sera un recueil d’articles inédits. On verra quand j’aurai plus de temps.

  2. Ping : La puissance d’accepter | Outsider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *