Le Château des Musiques Sombres

Il paraissait pourtant inaccessible, ce château.

Au sein de mon association de jeu de rôle, des amis adhérents ont à trois reprises fait le projet de créer un site web ou une newsletter.

Dans le roman « Le Château » de Franz Kafka, le héros est un géomètre. Il reçoit une lettre émanant d’un château qui demande ses services. Il fait un long voyage jusqu’à la commune du château. C’est un simple village, on voit le château au sommet de la colline.

A chaque fois, je leur ai envoyé des textes et des bandes dessinées dans le prétexte de leur fournir du contenu.

Le géomètre demande aux villageois de le conduire au château, mais ça ne semble pas si simple. On lui dit qu’on verra ça demain, puis on lui dit de voir un adjoint qui peut-être pourra en parler en maire qui peut-être pourra parler à quelqu’un du château pour qu’on l’y introduise.

Les contenus que j’avais proposés n’ont jamais été mis en ligne.

Plus l’intrigue avance, plus les négociations avec les villageois se compliquent.

Ces sites ont toujours fini par fermer peu après.

Aucun villageois n’aide efficacement le géomètre à atteindre le château. Le géomètre n’y parvient jamais.

J’ai aussi fait deux interviews sur mon univers de jeu de rôle Millevaux, pour un e-zine et pour un magazine papier. Les deux ont disparu corps et bien sans que les interviews puissent paraître.

La morale du roman est double :
+ les villageois ne savent guère mieux que le géomètre comment se rendre au château.
+ le géomètre n’avait qu’une chose à faire pour parvenir au château. Lacer ses souliers, et monter la colline tout seul.

Je viens seulement de le comprendre après 15 ans de blocage.

Je n’ai pas besoin de demander la permission qu’on diffuse mes œuvres. Je peux le faire moi-même.

Je remercie au passage ceux qui m’ont aidé à diffuser mes créations. Johan Scipion, et le site www.terresetranges.net, qui a hébergé et assisté la création de Millevaux et de Musiques Sombres pour Jeux de Rôle Sombres depuis 2007. Cinq ans que vous m’aidez à grimper cette fichue colline !

Je vais monter cette colline encore plus vite. Par mes propres moyens.

Je remercie aussi ceux qui n’ont pas diffusé les contenus que je leurs proposais. Ils avaient toutes les raisons du monde pour ne pas le faire. Avec le recul, je sais qu’ils m’ont fait avancer. Je leur souhaite de trouver à leur tour le moyen de concrétiser leurs projets.

J’y suis arrivé, à ce fichu château. Je peux vous dire que la vue est belle depuis là-haut.

C’est avec une grande fierté que je publie aujourd’hui mon premier livre, Musiques Sombres pour Jeux de Rôles Sombres. De nombreux autres suivront.

couverture finale vi 500

Le livre illustré et la version e-book illustrée sont en vente en ligne. La version texte est disponible en libre téléchargement.

Ce livre s’adresse :

– Aux meneurs de jeu, qu’ils mènent du jeu de rôle d’horreur ou simplement aiment inclure des passages horrifiques dans leur jeu. Ils pourront s’en servir pour draper un voile de terreur sur leurs parties.
– Aux amateurs de musiques sombres
– A tous ceux qui n’ont pas froid aux yeux. Ils découvriront un folklore horrifique aussi dense que peuvent le permettre les musiques et les jeux de rôle sombres. Chaque chronique est rédigée comme une nouvelle et l’ensemble décrit une visite à travers dix cercles d’un enfer très personnel.

Pourquoi ce livre est unique :

– C’est le premier recueil de critique musicale qui prend pour angle l’usage scénographique de la musique en jeu de rôle.
– Il est très pratique d’usage, grâce à son index des chroniques par genre musical et par jeu de rôle. Il sera difficile de ne pas trouver un disque approprié pour votre jeu de rôle fétiche !
– C’est une plongée dans un kaléidoscope horrifique personnel évoquant les tableaux de Jérôme Bosch.

Je serais vraiment heureux si à votre tour vous indiquiez en commentaire quelle est votre album de musique sombre préféré pour votre jeu de rôle sombre préféré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *