L’allumette et le patrimoine

Brûler m’a fait renaître.

Si j’avais su, j’aurais fourni l’allumette en personne.

Je crée mes propres univers depuis l’enfance. Sur bien des supports. Plutôt qu’écrivain, je suis un folkloriste. Je cache des histoires dans des histoires dans des histoires.

Il y a deux ans, j’ai fait un burn out. L’étincelle nécessaire pour tout remettre en cause : mode de travail, mode de vie, mode de pensée.

Je suis un outsider. Je bâtis mon folklore en autodidacte. Je n’ai jamais été édité.

J’ai failli renoncer à écrire. J’ai continué, sous des formes nouvelles. Je m’étais résolu à l’anonymat.

Aujourd’hui, j’ai ce patrimoine imaginaire. 15 ans de travail. Je veux le partager enfin. Je serai mon propre diffuseur et mon propre éditeur.

Une ou deux fois par mois, j’ouvrirai une porte de ce patrimoine. Mes textes numériques seront diffusés gratuitement en version licence Creative Commons (Attribution, Non Commercial Use). Je commercialiserai aussi des livres imprimés.

En 2001 au lycée Henri Poincaré à Nancy, avec des amis chers je participe à un fanzine de jeu de rôle, « Le Troll Pacifiste », qui connaîtra deux numéros. C’était maquetté avec du scotch, photocopié et agrafé. La nouvelle que je vous propose en faisait partie.

Je me suis entrainé. Maintenant j’entre en jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *