La grandeur des petites œuvres

« Je veux être un artiste de peu de mots »

Ha Chong-Hyun

 

Et si ce qu’on faisait n’était pas si génial ?

C’est possible. En fait on peut continuer à créer en se disant que ce qu’on fait est médiocre. Car ça n’a aucune importance. Ce qui importe, c’est de créer.

Mieux vaut se dire que notre œuvre est médiocre, et la poursuivre pourtant.

La créativité est un artisanat. C’est un fer toujours remis à l’ouvrage. Le génie est la mort de la créativité car il la termine.

Considérons davantage la grandeur des petites œuvres. Leur grandeur est dans leur existence même.

Il est essentiel d’être vain.

4 réflexions au sujet de « La grandeur des petites œuvres »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *