Inflorenza Bianca

Aventures tragiques et forestières par Thomas Munier

Ceci est un jeu de rôle

Ici, Millevaux

Le monde est en ruines

Tout est forêt

L’oubli nous ronge

Tout se transforme à cause de l’emprise

Nos émotions forment la magie à cause de l’égrégore

Les horlas sont hors de l’humanité

Chaque personne a une quête

Et deux symboles

Tout est lié

Tout exprime des émotions

On voit en nuances de gris

On n’a rien sans rien

Qui perd gagne

Maintenant ou plus tard

Le destin est cruel

Qui se sent mal doit le dire

Des moments d’introspection

La vie nous fait des offrandes

Qu’on sacrifie pour la bonne cause

Sans cesse de nouvelles menaces

Et de nouvelles révélations

La mémoire et les confidences valent de l’or

Les pactes sont magiques

Revivre le passé

Ou le futur d’un choix possible

Pour mieux peser le présent

2 réflexions au sujet de « Inflorenza Bianca »

  1. Ping : Mes comptes-rendus de partie de jeu de rôle préférés | Outsider

  2. Ping : Inflorenza Minima | Outsider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *