Podcast Outsider N°24 : Game Design Jeu de Rôle : Moi et mon personnage #1

Début d’une série de podcasts Game Design consacrés à la diversité des relations que nous pouvons entretenir avec notre personnage de jeu de rôle.

Avec Sélène Tonon. Un grand merci à elle pour sa participation !

Merci de poster tous les commentaires et les questions qui vous paraîtront utiles. Nous tâcherons d’y répondre en intro du prochain podcast !

crédits : ResonantFelicity, licence cc-by-nc, galerie sur gigigriffis.com

Ressources

Lire ou télécharger le podcast

Plan / biblio

Introduction :

Une bonne façon de comprendre comment fonctionnent les jeux de rôle et comment nous y trouvons notre plaisir est de s’interroger sur le rapport que nous entretenons avec notre personnage.

D’où un inventaire arborescent des mille façons de vivre, d’incarner ou d’interpréter son personnage.

Où on s’accordera par ailleurs d’évoquer comment nous vivons nos personnages dans d’autres médias, tels que le jeu de rôle textuel, le jeu vidéo, le jeu de société ou même le cinéma.

On considère de base que toutes les attitudes se valent, y’a pas de bonne ou de mauvaise, cependant à chaque attitude on s’efforcera d’énumérer les effets positifs et négatifs.

Le personnage existe-t-il ?

le roleplay, le concept d’interpréter un personnage, est une invention des joueuses de D&D plutôt que des auteurs. 

Pierre-Louis Deudon : Jeu de rôle et expérience de soi (conférence mêlant neurobiologie, socio et narratologie)

Position de Christoph Boeckle : le personnage n’existe pas. Il faut lui faire prendre des décisions dans le sens de ce qui nous impacte et intéresse en tant que joueuse.

Notre vie aussi est un récit. C’est là notre point commun avec notre personnage.

Marc Atallah : Le jeu de rôle vu à travers l’angle des théories de la fiction, conférence à Orc’Idée

Face à l’immersion

L’immersion dans le personnage est une construction à partir d’expérience de jeu cumulée, d’implication et de construction sociale, l’immersion dans le personnage ne serait possible qu’à condition d’être immergé dans l’univers et la narration 

Pierre-Louis Deudon : Jeu de rôle et expérience de soi

Sur les différentes immersions :

Thomas Munier, Julien Pouard : Podcast L’immersion, sur les Voix d’Altaride

Coralie David, Jérôme Larré : S’immerger dans l’immersion sur le blog de Lapin Marteau

Face à l’adversité

La combativité : pendant les moments de lutte, jouer en défendant les objectifs du personnage

L’absorption : pendant les moments d’introspection, s’accorder à explorer les nuances du personnage, voire à transformer ses objectifs

Frédéric Sintes : Combativité & Absorption, sur Limbic Systems

Grant Howitt trouve que jouer pour défendre les objectifs de son personnage peut être problématique : « Si tu passes ton temps à expliquer tes actions, ou à ne pas vouloir la même chose que les autres membres du groupe, à cause des motivations de ton personnage alors mon gars, peut-être que tes motivations ne sont pas bonnes »

Grant Howitt : 11 Astuces pour être un meilleur joueur de jeu de rôle, sur Mémoire Secondaire

Felondra : Les signes gestuels : mode d’emploi sur Une Pincée de Fel’

Thomas Munier : S’engager corps et âme dans le jeu de rôle, conférence lors du Colloque Universitaire sur le jeu de rôle, Villetaneuse, 2017

Le play to lose : jouer pour faire échouer le personnage en beauté