Qu’est-ce que tu crées ?

« Que fais-tu comme travail ? »

C’est une question qu’on prononce souvent quand on veut faire connaissance avec une personne. Elle a le défaut de résumer la personne à son travail. Or, son travail et sa vocation peuvent être deux choses distinctes.

Dans le cas où l’activité créatrice d’une personne et son travail sont deux choses distinctes, l’activité créatrice peut être plus enrichissante que le travail. En s’intéressant uniquement au travail de la personne, on peut la renforcer dans l’idée que sa vocation est un gâchis de temps, que seul le travail compte.

Certaines personnes vont aussi répondre : « Rien. » avec un accent de dépit dans la voix qui peut signifier : « Je n’ai pas de travail en ce moment, tu dois sûrement me trouver inutile et sans intérêt. »

Supposons qu’à la même personne sans emploi, on demande : « Qu’est-ce que tu crées ? »

Et qu’elle réponde :

« Des cabanes à oiseaux. »

Demandons-lui pourquoi, et écoutons-la répondre :

« Parce que j’aime les oiseaux. Je veux qu’ils aient un refuge avec de la chaleur et de la nourriture. Et puis, c’est beau, une cabane à oiseaux. »

Posons la question à d’autres personnes :

« Je crée des bons moments entre amis. »

« Je suis père de famille. Je crée un cadre de vie pour mes enfants. »

« Je suis infirmière. Je crée du réconfort. »

 

D’autres questions peuvent provoquer d’aussi beaux échanges :

« Qu’est-ce qui te passionne ? »

« Qu’est-ce que tu préfères faire dans la vie ? »

« Quelle est ta vocation ? »

« Qu’est-ce qui donne du sens à ta vie ? »

 

  • FIN de la série d’articles La Révolution Créative