Outsider, bilan de la saison 5

C’est la fin de l’année scolaire 2016-2017, et de la saison 5 de ce blog et de mon activité en tant que créatif et auto-éditeur. C’est aussi ma deuxième année en tant que créatif à temps plein, et ma première année en tant que père. Bilan.

Commençons par un regard vers le passé. Qu’est-ce qui a changé depuis le bilan de la saison 4 ?

Je suis resté vegan et après un an de pratique, je sais que c’est un changement pour la vie. D’un point de vue éthique et diététique, ce fut un progrès crucial. J’ai pris beaucoup de plaisir à cuisiner végétal, et je vais continuer à cuisiner beaucoup.

Côté forme, j’ai fini la saison 4 à 73 kg (pour 1m85), je suis ensuite descendu jusqu’à 67 kg (que j’impute essentiellement aux grosses dépenses physiques des six premiers mois de paternité) puis je suis remonté à 76 kg parce que les tâches paternelles et ménagères m’exigent moins de dépenses physiques et aussi parce que j’ai fait pas mal d’écarts alimentaires. Je vais retravailler là-dessus. D’expérience, je pense que mon poids de forme est entre 65 et 70 kg, c’est là où j’ai la meilleure énergie, donc je vais limiter le sucre et les céréales et manger moins pour revenir à ce poids de forme. Depuis une semaine, j’ai arrêté de prendre un petit-déjeuner et je m’abstiens de manger autre chose que des fruits ou des noix avant midi. Cela me permet d’apprendre la patience, de prolonger les bienfaits du jeûne nocturne, et cela me fait gagner du temps et de l’énergie pour ma matinée.

J’ai tenu ma décision d’éviter les critiques. Je vais poursuivre dans cette lignée, afin d’atteindre une parole impeccable. Je suis là pour aider et informer, pas pour faire un travail de critique.

Du fait de la naissance de notre enfant, l’année a été très heureuse, mais très dure aussi. J’ai dû composer avec la fatigue et la difficulté de voir mon temps créatif réduit de moitié par rapport à ma première année en free-lance.

J’ai modifié mon planning, non-planning, touches par touches, pour m’adapter à la paternité et rester productif. La dernière version, dans le lien précédent, est toujours d’actualité. Je fais les tâches ménagères et paternelles en priorité quand mon fils est éveillé, pour travailler quand il dort. Je commence par la revue d’internet, puis par la publication d’une actu rapide à diffuser, puis j’actualise mon tableau de bord, je fais ensuite toutes les tâches prioritaires et courtes, ensuite je prépare une ou deux actualités futures qui demandent du temps, enfin je m’attelle à mes tâches prioritaires longues, ceci bien sûr dans la limite du temps qui m’est disponible.

Je continue à passer plus de temps sur internet que je ne l’estime raisonnable. C’est-à-dire que je consulte plusieurs fois mes notifications par jour alors qu’une seule fois suffirait, et je vais aussi regarder un peu trop d’articles. J’ai aussi écouté beaucoup de podcasts et de vidéos (je les écoute sans les regarder), et cela me prend du temps et de la concentration. La saison 6 serait consacrée à limiter encore tout ça davantage. Je commence avec un défi d’une semaine à une seule consultation par jour et sans articles (en cours).

Mes allocations (sous forme d’aide à la création d’entreprise) touchent à leurs termes. Comme je suis principalement bénévole, je vais maintenant contribuer aux dépenses du foyer avec mon épargne. Comme celle-ci est limitée (j’ai estimé qu’elle pouvait couvrir deux ans de contributions, je vais étudier la possibilité de percevoir d’autres aides (complément libre choix d’activité…) et si les résultats de ces démarches sont trop modestes, je renforcerai mon appel aux dons.

Voici les plus mémorables articles sur la créativité de cette saison :

Procrastination et souffrance

Zéro besoin

La créativité, est-ce l’originalité ?

Millimètre après millimètre

Et toi, qu’est-ce que tu crées ?

Vivre de sa passion

 

Voici les jeux de rôles que j’ai diffusés durant la saison 5 :

Quelques nano-jeux de rôles :

+ Ho’oponono, le rituel de guérison

+ Inflorenza Bianca, aventures tragiques et forestières

+ Le Témoignage : rencontrez une horreur, une beauté ou un mystère qui vous dépasse. Un jeu petit par la taille mais grand par son importance dans ma ludographie.

+ Animaux : incarnez des humains qui se transforment en animaux !

+ La conscience du fer-blanc : jouez un robot soumis aux lois de la robotique… à quelques virgules près !

+ Inflorenza Comedia : personnes hideuses et sublimes dans l’enfer forestier de Millevaux

Et des jeux de rôles plus conséquents :

L’Autoroute des Larmes, un road-movie triste et chamanique dans les forêts immenses du Grand Nord

Mildiou, un scénario de devoir et de survie dans l’Ukraine de Millevaux Sombre

Psychomeurtre, incarnez les meilleurs des profilers contre les pires des serial killers

Et des éditions brouillon :

Wonderland (le piège des réalités)

Atlas (Millevaux : itinéraire de la perdition)

Marchebranche (aventures initiatiques dans un monde de forêts en clair-obscur)

Ruines (livre d’univers pour Millevaux)

Nature (livre d’univers pour Millevaux)

Surnature (livre d’univers pour Millevaux)

Alice in Wonderland (une soirée enquête transgressive et fantasmagorique)

 

Le placement de mon œuvre dans le domaine public a continué à porter ses fruits :

+ 2 clips par Zak Kezdi dédiés à Dragonfly Motel : La fée, Monocordo

+ Deux éditeurs se sont emparés de l’univers de Millevaux : les éditions Stellamaris avec un jeu de rôle qui lui est entièrement consacré, Millevaux au seuil de la Folie, et les éditions Batro Games qui intègrent Millevaux à leur traduction améliorée du jeu de rôle Colonial Gothic, sur les guerres coloniales au Canada.

+ En tant que consultant sur l’univers de Millevaux, j’ai été commandité pour préparer un supplément Millevaux pour le jeu de rôle The Sprawl et un autre pour le jeu de rôle Carcère.

+ Le jeu de rôle Les Sels de Millevaux, par Yoann Calamai : alchimistes rongés par l’achèvement du grand-oeuvre dans l’enfer forestier de Millevaux

+ L’astrolabe, scénario Millevaux par Patrick Cialf

 

J’ai publié des comptes-rendus de la partie effectuées entre la saison 4 et la saison 5 : 33 en tout, plus 10 supplémentaires réalisés par d’autres personnes.

Voici mes préférés (* : parties enregistrées) :

Si par une nuit d’hiver un voyageur (Inflorenza)

La Forêt de Möbius (Inflorenza) par Astarkan

Mille fois tu graviras la montagne (Inflorenza Bianca), par kF

La forêt des égarés (Marchebranche)

La renarde de Châteaunoir (Marchebranche)

Le Grand-Oeuvre * (Les Sels de Millevaux)

Émile Zola à la recherche du Vide Fertile * (Le Témoignage)

Duels * (Inflorenza)

Les marais corrompus de la Somme (Inflorenza), par Naamshub, MarcusS, Tyxu

Ginny & ses amies (Inflorenza) par Eugénie

Mildiou (Millevaux Sombre) par Saint-Epondyle

Les Guerres Médiques (Inflorenza Minima), partie enregistrée menée par Epiphanie

La Peste (Millevaux, au seuil de la folie)

photomontage pour le compte-rendu « Si par une nuit d’hiver un voyageur »

crédits : Buckobeck, exit78, maiaibing2000, rifqui dahlgren, road less trvled, licence cc_by-nc & raphael maitre, par courtoisie & Florida Memory, domaine public

 

La publication de comptes-rendus a pris du retard car je l’ai souvent différée pour me concentrer sur d’autres priorités. Au final, je finis à peine de diffuser les comptes-rendus des tests de la saison 4 et j’ai dû diffuser moins d’un tiers des comptes-rendus de la saison 5.

J’ai encore massivement testé, mais j’ai quand même fait une petite diète de test. A une certaine époque, j’ai surtout joués aux jeux de rôles des autres. Quand je teste un de mes jeux, je m’astreins à faire un compte-rendu, or j’avais trop de comptes-rendus de retard. Je voulais aussi freiner le développement de nouveaux projets, et limiter le nombre de tests était un moyen pour y parvenir. Enfin, jouer aux jeux de rôles des autres m’a permis de m’instruire en game design, et de faire un peu parler de ces jeux en diffusant les parties enregistrées. Mais j’ai quand même fait une grosse cinquantaine de tests sur la saison. Et pour 24 d’entre eux, le compte-rendu est inachevé.

J’ai aussi continué à enregistrer mes séances en ligne. Sur ma chaîne YouTube, vous pouvez trouver une quantité d’enregistrements dont les plus mémorables sont la campagne des Sels de Millevaux, la campagne de Little Hô Chi Minh Ville, la partie de Dragon de Poche Millevaux, la partie d’Inflorenza / La Jetée ou encore la partie de Lady Rossa (un jeu de rôle de Macbesse où on joue des Brigades Rouges dans l’Italie des Années de Plomb). Je voulais aussi signaler une belle partie de Marins de Bretagne enregistrées à la radio Plum’FM avec une équipe qui vous en donnera pour votre gratuité : Le Phare Maudit.

Qui dit playtest dit développement :

J’ai achevé le développement de Marchebranche et de Grogne (reste à finir la rédaction pour ces deux jeux), bien avancé celui de Little Hô Chi Minh Ville et entamé la reflexion sur un nouveau (et j’espère dernier) jeu : Écorce (Putride, survivaliste, à l’ancienne). J’ai aussi rédigé un jeu entier, l’Empreinte (survivre en forêt à une transformation qui nous submerge).

 

Poursuivons avec toutes les autres interventions (dont vous retrouverez l’inventaire exhaustif ici)

J’ai poursuivi mes déplacements en conventions, avec, grande première une descente dans le Sud à l’occasion du festival Alchimie du Jeu à Toulouse et en Suisse à l’occasion de la convention Orc’Idée.

Et j’ai aussi poursuivi les tournées :

+ Tournée Paris est Millevaux 4, du 11 au 13 novembre 2016

+ Tournée Nantes est Millevaux 2, du 10 au 12 mars 2017

+ Tournée Paris est Millevaux 5, du 16 au 18 juin 2017

J’ai eu le plaisir et l’honneur de participer à de nombreuses tables rondes et animer des conférences, je vais juste vous en citer quelques-unes qui sont enregistrées :

Millevaux et la forêt, à la Librairie Charybde, Paris, 2016

S’engager corps et âme dans le jeu de rôle, conférence au Colloque Universitaire sur le jeu de rôle, Paris-Villetaneuse, 2017

Jouer le vertige logique en jeu de rôle, conférence au salon Orc’Idée, Lausanne, 2017

Toute partie de jeu de rôle est-elle une trahison ?, table ronde chez l’habitant (à Paris) avec Anna, Audrey, Vivien Féasson, Eugénie, Globo, Bouclier, Julien F., Valentin T., Thomas Laborey, Julien Pouard.

J’ai poursuivi les podcasts : j’ai repris les podcasts Outsider (en solo ou en équipe réduite) et j’ai été généreusement invité par d’autres podcasts. Voici un petit florilège :

La série sur les atomes du jeu de rôle sur Les Voix d’Altaride

image : luccawithcheese, licence cc-by-nc, galerie sur flickr.com

Inflorenza Minima, les règles audio sur Outsider

Intensité & Profondeur sur Outsider

Ce sont les joueuses qui font le jeu sur Outsider

Qu’est-ce que la réalité virtuelle apporte au game design ? sur Ludologies

Autour de Millevaux sur La Cellule

Une bonne partie des podcasts Outsider encore inédits sur ce site sont disponibles soit dans les Coulisses soit sur ma chaîne Youtube

J’ai produit beaucoup d’articles de théorie du jeu de rôle, dont voici des exemples :

La gestion du rythme et du temps

Improviser sans filet sur Contes des ères abyssales

Toute partie de jeu de rôle est une trahison

Mon lexique personnel en jeu de rôle

crédit : michael_d_beckwith, cc0, galerie sur flickr.com

 

Pour la saison 5, mon programme, non-programme se focalisera sur ces priorités :

+ Finir les commandes que j’ai en cours et cesser d’en prendre de nouvelles

+ En finir définitivement avec le temps perdu sur internet

+ Rédiger les 24 comptes-rendus de partie en retard

+ Limiter mes tests aux seules conventions. Si jamais je joue en ligne ou en cercle privé, ce sera sur les jeux des autres.

+ Limiter les enregistrements de podcasts. Toujours pour se reconcentrer sur l’écriture.

+ Vider ma liste d’actualités et de micro-publications pour ensuite repartir sur la finition de plus gros projets.

 

Ce sont de nouveaux défis, de nouveaux bonheurs, de nouvelles sensations fortes qui s’annoncent. Et j’y vais le cœur léger car je sais que vous êtes avec moi.

L’important n’est pas de tout gagner, mais de tout donner.